« Mémoire d’un objet | Accueil | Carnet de voyage »

21/06/2009

Commentaires

Akelji

[c’est top] Mais non, elle est pas bête, Aurore. C'est une grande fille, elle, hein... ;o)

Très beau, très touchant. Elle ressemble bien à l'Aurore qu'on connait, du haut de ses huit ans (et ça fait beaucoup ! héhé :p).

Le monde en pleine guerre du point de vue d'une enfant, c'est toujours aussi étrange. Quand on a cet âge-là, les choses ne sont jamais aussi graves qu'on le croit...

Du coup le côté dramatique est deux fois plus frappant que s'il s'était agi d'un texte beaucoup plus sombre que celui-là. Chapeau !

Et puis le suspens était bien mené, je m'étais demandée du début à la fin pourquoi Aurore était-elle partie chez sa tante. Mais bien entendu, tout s'explique, petit à petit...

J'ai bien aimé le moment où Aurore s'était étranglée avec sa crème caramel. Aussi rigolote que Sarah, dites donc... ;p


Mais attention ! Tu as oublié l'auxiliaire avoir à la phrase :
"Mais on du rentrer très vite", et puis l'accent cironcflexe à "du".



Sinon, c'était très rafraîchissant. Unique, cette Aurore ! ;o)


~~

 

La petite Fée !

J'ai adoré ! Quelle fraicheur, on dirait bien que notre cher Dominique a gardé intacte son âme d'enfant ! Je suis retournée direct en enfance avec ma Gaby de Mamie adorée et les reflexions d'enfants ! Mille mercis à toi !

Dominique

Merci Akel ;-)

J'ai honte, mais quand on relit soi-même son texte, on ne voit pas ses grosses fautes. C'est corrigé...

Dominique

Merci Petite Fée,

Je suis sûr que ta Gaby était extraordinaire ;-)

Vieuloup

Mon cher centenaire (*),je vois que tu as toujours la plume agile, l'esprit vif et la mémoire sans faille.

Je suis extrêmement touché par ce récit, qui malgré sa légèreté traite avec sensibilité cette période ou combien de Sarah, combien de David ont trouvé à l'autre bout de la France des petites soeurs comme Aurore, et une tatie qui sans s'en vanter, très discrètement, très modestement, les ont pris en charge avec amour et sans arrière-pensée de profit ou de récompense ! Et comme la vision de cette fillette de 8 ans me semble justement rendue !

(*) il est évidemment centenaire, le papa d'une Aurore qui a 8 ans en 1942 ...

La Roulotte

dans ta tête tu es un grand enfant, et c'est merveilleux, ta petite aurore, a la tête bien pleine, et elle écrit une gentille lettre à sa famille.

c'est plein de fraîcheur, ça se lit d'un trait et ? ? ? on en redemande très vite.

je te l'ai déjà dit, j'adore, venir lire ta page, c'est un régal à chaque fois.

belle soirée

bien amicalement

Dominique

On garde toujours son âme d'enfant, elle est plus ou moins enfouie et il suffit d'un rien pour la réveiller... Je suis un peu en panne d'écriture actuellement, mais je sens que ça ne va pas tarder à repartir !

Belle journée à toi, amitiés

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.